La commune

 

Un peu de géographie 

L'origine du nom de Brion-Sur-Ource viendrait du grec Bovow et du latin Bryon broussaille mais s'est avant tout un village de passage de la rivière l'Ource qui traverse le village.

C'est également un non composé d'origine celtique Brivo Dunum, ce qui signifie forteresse du pont. Le toponyme Briun est attesté dès 1125. Le village doit sûrement sa naissance et son développement à son emplacement géographique particulier: à cet endroit l'Ource coupait la voie romaine reliant Langres à Auxerre.

La commune s'étend à 10 km à l'est de Châtillon-Sur-Seine dans la direction de l'Ouest en Est le long de la route départementale remliant Chaumont à Bonny-sur-Loire.

 

L'Ource le traverse du Sud au Nord et le partage en deux , le pont au centre magnifique avec 13 arches a été construit en 1680 par les Etats de la province de Bourgogne.

Le village possède une belle source connue sous le nom de la Grande Fontaine de Brion qui alimente avec son syndicat des eaux 12 communes avoisinantes.

La superficie de la commune est de 1400 hectares et la population compte 230 personnes.

La partie nord est une plaine céréalière bordée par des collines où des vignes de crémant sont revenues en 1990. La partie Sud est montagneuse et boisée appartient en terme géologique a deux nature de terrains oolithe Forest-marble.

 Dans la communauté de communes du pays Châtillonnais

www.chatillonsurseine.frwww.chatillonnais.frhttp:/www.chatillonnais.fr 

 

 

 La communauté de communes est administrée par un conseil communautaire composé de 149 délégués titulaires auxquels viennent s'adjoindre des délégués suppléants. Chaque commune y est représentée selon des modalités particulières. 

 La communauté de communes est un regroupement de communes qui dans un espace défini, élabore un projet de développement et d'aménagement commun. Dans le cadre des compétences qui lui sont transférées par chaque commune membre, la communauté réalise des actions à l'échelle du territoire. Ainsi il est plus simple d'entreprendre avec pertinence et performance à plusieurs, ce que chacune n'aurait pu faire seule. Cette entité permet par ailleurs, de considérer le territoire comme une unité. Ce qui lui donne plus d'impact à l'échelle départementale, régionale et nationale. e conseil communautaire se réunit en session ordinaire au moins une fois par trimestre.

Situé au Nord de la Côte d’Or, en limite de 3 départements (Yonne, Aube, Haute-Marne), le Pays Châtillonnais , qui s’étend sur 190 000 ha, comprend 113 communes regroupées en 6 EX cantons :         - Aignay-le-Duc          - Baigneux-les-Juifs          - Châtillon-sur-Seine          - Laignes          - Montigny-sur-Aube          - Recey-sur-Ource Ce Pays constitue une unité géographique réelle ; il se présente comme un vaste plateau (altitude moyenne supérieure à 300 m), entrecoupé de nombreuses vallées qui sont autant de voies de pénétration que d’obstacles naturels. Au carrefour d’axes importants :  - La RD 971, reliant Dijon à Troyes et le Châtillonnais à l’autoroute A26  - La D 965, reliant Châtillon-sur-Seine à l’autoroute A6 par Tonnerre et à l’autoroute A5 par Chaumont ou Bar-sur-Aube via le D 396  - La D 980, reliant Châtillon-sur-Seine à l’autoroute A6 par Montbard et Semur-en-Auxois. Châtillon-sur-Seine et son pays se sont attachés à développer leur activité autour de leurs ressources naturelles : le fer, le bois, la pierre, et à se doter ainsi d’une économie aux « savoir-faire » incontestés.

 

Un peu d'histoire.

En 1359, Brion-Sur-Ource est célèbre par la bataille à laquelle elle a donné son nom.

Après la défaite du roi Jean de Poitiers, les Anglais victorieux, parcoururent et dévastèrent le Royaume de France. En 1359, une de leurs bandes venant de Lorraine pénétra en Bourgogne par Brion. Un combat se livra entre elle et les Bourguignons qui, très inférieurs en nombre, furent vaincus malgré des prodiges de valeur, Miles de Noyers gouverneur de Bourgogne y fut fait prisonnier et ne put se racheter qu'aux prix de 7000 mailes d'or pour lesquelles il engagea toutes ses terres.

En 1945, une bataille opposèrent les forces Américaines et une unité Allemande qui revenait prêter main forte à une autre unité engagée dans la bataille du pont de Maisey.